Péridurale

1

Pour soulager la douleur du travail tors de l'accouchement, une anesthésie locorégionale (c'est-a-dire localisée à une partie du corps) de type péridurale est proposée à la future maman. La péridurale est effectuée par le médecin anesthésiste, à la demande de la future maman ou éventuellement du gynécologue-obstétricien (pour raisons médicales).

La douleur du travail est selon les cas, atténuée, voire supprimée. L'anesthésie péridurale peut favoriser le déroulement du travail et limiter le recours à l'anesthésie générale. En effet, une césarienne peut être pratiquée sous anesthésie péridurale. L'anesthésie péridurale est une méthode efficace pour soulager les douleurs au cours du travail. Elle n’est cependant pas toujours réalisable. Les éventuelles contre indications seront dépistées au cours de la consultation pré-anesthésique.

Le jour de l'accouchement, la mise en place de l'anesthésie péridurale reste la décision du médecin-anesthésiste qui effectue l'acte anesthésique et engage sa responsabilité.

L'anesthésie péridurale pour l'accouchement

La péridurale pour l'accouchement est une technique d'anesthésie qui permet de bloquer la transmission des sensations douloureuses au niveau des nerfs provenant de l’utérus en injectant un produit anesthésique local (associé ou non à un dérivé de la morphine).

Ce blocage se fait à proximité de la moelle épinière dans l'espace péridural, par l'intermédiaire d'un tuyau tres fin (cathéter) introduit dans le dos à l’aide d’une aiguille spéciale.

Le cathéter reste en place pendant toute la durée de l'accouchement afin de permettre l'injection répétée du produit anesthésique.

La péridurale est pratiquée à la demande de la patiente lorsque les conditions obstétricales sont favorables : contractions régulières, dilatation du col avancée...

La consultation

La consultation pré-anesthésique avec le médecin-anesthésiste a lieu à partir du 7eme mois de grossesse.Le choix du mode d'anesthésie est déterminé en fonction de l'acte prévu, de l'état de santé de la future maman et des résultats d'examens complémentaires éventuellement réalisés.

Lors de cet entretien vous pourrez aborder toutes les questions que vous jugerez utiles pour votre information.

Au moment de bénéficier de l'anesthésie péridurale, le médecin anesthésiste effectue une mise à jour des données qui vous concernent.

En fonction de votre état de santé et/ou des résultats d'examens complémentaires: l'anesthésie péridurale peut ne pas être possible : fièvre, infection de la peau au niveau du dos,... ou toute autre circonstance pouvant être considérée à risque.

Les inconvénients de l'anesthésie péridurale

Le médecin anesthésiste vous informera sur les inconvénients possibles de l'anesthésie péridurale.

Ces inconvénients n'apparaissent pas nécessairement et disparaissent en quelques heures ou quelques jours : sensation de jambes lourdes, difficulté passagère pour uriner. Légère douleur dans le dos au point d'entrée de la péridurale, baisse de tension et parfois démangeaisons, nausées. Exceptionnellement, des maux de tête peuvent apparaitre après l'accouchement.

N'hésitez pas à parler de ce que vous ressentez aux équipes médicales et soignantes afin qu'elles mettent en œuvre les traitements appropriés.

Des complications comme des convulsions, un arrêt cardiaque, une paralysie permanente ou une perte plus étendue des sensations sont extrêmement rares.

Tout acte médical, même conduit avec compétence et dans le respect des données acquises par la science, comporte un risque. Les conditions actuelles de surveillance de l'anesthésie permettent de dépister rapidement les anomalies et de les traiter.

Enfin, pour votre bébé, l'accouchement sous anesthésie péridurale ne comporte pas plus de risques qu'un accouchement sans péridurale.

Si vous avez besoin d'informations complémentaires, le médecin anesthésiste reste à votre disposition.

pixelstats trackingpixel