Biberons stérilisés

 

Le ministère de la Santé demande le « déploiement progressif de solutions alternatives » afin d’organiser « dès que possible » le retrait des biberons et tétines stérilisés dans les maternités françaises avec de l’oxyde d’éthylène. L’utilisation de nourettes (biberons préremplis) et « autres biberons à usage unique ou non » figure parmi les solutions de remplacement envisagées. « Les industriels s’engagent par ailleurs à mettre en place immédiatement des cellules dédiées pour répondre à toutes les demandes des établissements de santé dont ils sont les fournisseurs », indique le ministère dans un communiqué. « Une antenne d’appui, sous l’égide de la Direction générale de l’offre de soins, coordonnera au niveau national le dispositif, en lien permanent avec les industriels ».

De leur côté, les entreprises adhérentes au Syndicat français des aliments de l’enfance (SFAE) font savoir qu’elles n’utilisent pas ce gaz cancérogène pour stériliser les tétines et mini-biberons qu’elles distribuent en maternité (Blédina, Lactalis, Mead Jonhson, Nestlé, les laboratoires Guigoz et Sodilac). Les conclusions de l’enquête, déclenchée en urgence jeudi dernier pour comprendre pourquoi « un tel dysfonctionnement a pu se produire », devront être rendues au plus tard avant la fin de l’année par les deux agences de sécurité sanitaire de l’alimentation et du médicament (ANSES et AFSSAPS). Toutefois, « en l’état des connaissances actuellement disponibles, il ne semble pas que le non-suivi par les industriels de la réglementation puisse avoir des conséquences sanitaires avérées, compte tenu des durées et des doses d’exposition »

source

pixelstats trackingpixel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

powered by C4F Textarea Toolbar