Se vacciner contre la coqueluche , c’est aussi protéger votre enfant

coquelucheA votre sortie de la maternité, c'est le moment de penser à la vaccination de rappel contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche.Ce rappel est important pour vous et votre enfant afin d'éviter de lui transmettre la coqueluche dont les répercussions peuvent être graves chez les jeunes nourrissons.

Suite à la recrudescence de la Coqueluche, un rappel tardif à 11-13 ans est conseillé depuis 1998. De même, depuis 2004, ce rappel est également recommandé aux jeunes parents, aux personnes à risque et au personnel de santé en contact avec des nouveau-nés.

La Coqueluche c'est quoi ?

La coqueluche est une maladie infectieuse due à une bactérie.

Elle se manifeste par une fièvre et des quintes de toux intenses qui peuvent gêner l'alimentation.C'est une maladie très contagieuse qui se transmet par les gouttelettes de salive lorsque la personne tousse.

Chez le jeune nourrisson lors des premiers mois de la vie, la coqueluche peut être très grave.Elle peut entraîner des difficultés respiratoires, des complications neurologiques ...

SE VACCINER A L'AGE ADULTE : POURQUOI ?

Une forme particulière et grave : la coqueluche du nourrisson

50 % des coqueluches surviennent avant l’âge d’un an.
Il n'y a pas de protection immunitaire materno-foetale.
Dès la période néonatale et chez un enfant non vacciné, le risque de contamination par l’environnement, la fratrie, ou par les parents atteints de coqueluche peu typique et non identifiée est élevé.

La gravité (mortalité : 2 à 3 %) est liée aux caractères suivants :

  • Présence de quintes asphyxiantes : quintes épuisantes, apnées prolongées avec cyanose, perte de connaissance , absence de reprise spontanée : état asphyxique, convulsions anoxiques et risque de mort en l’absence de stimulation respiratoire immédiate et énergique.
  • Présence d’apnées syncopales : arrêt respiratoire brusque et inopiné, sans toux ni quinte, exigeant une surveillance constante.
  • Complications respiratoires, encombrement massif des voies respiratoires par les sécrétions, atélectasies, surinfections.

Toute coqueluche chez un nouveau-né ou un nourrisson justifie une hospitalisation en milieu spécialisé, avec surveillance constante et monitorage cardio-respiratoire.

Dans plus de la moitié des cas, les nourrissons atteints de coqueluche on été contaminés par un de leur parents.

Se faire vacciner : quand et comment ?

Quand ?

pour la maman:

Le plus tôt possible après l'accouchement, si cela n'a pas été fait avant la grossesse.l'allaitement ne constitue pas une contre-indication à la vaccination anticoquelucheuse.

pour le papa:

Idéalement avant ou durant la grossesse, sinon le plus tôt possible après l'accouchement.

et aussi:

Pensez à vérifier si les frères et les sœurs sont à jour pour leur vaccination contre la coqueluche, ainsi que les adultes en charge de la garde du nourrisson pendant les 6 premiers mois de vie. (grands-parents, nourrices ..)

Comment ?

Une injection unique , à l'aide d'un vaccin dTcaP spécifique, qui vous protège contre 4 maladies : tétanos, diphtérie, poliomyélite et coqueluche.

PARLEZ EN A VOTRE MEDECIN TRAITANT OU VOTRE OBSTÉTRICIEN

pixelstats trackingpixel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green

powered by C4F Textarea Toolbar