Les sages-femmes

11
NAMA_Accouchement_1-142x200
Historiquement, la profession de sage-femme  aura été une des rares dominée par des praticiennes. Depuis Agnodice en Grèce antique, la prise en charge des femmes enceintes et des parturientes (femmes en travail) a été considérée comme relevant essentiellement du cercle féminin.

Le 22 décembre 1779, la première sage-femme exerçant à l'Hôtel-Dieu de Montmorency (Val-d'Oise) est nommée. Il s'agit d'Élisabeth Bourgeois, femme du sieur Baudrang, chirurgien de l'Hôtel-Dieu. Au XVIIIe siècle, une division s'est faite entre la pratique chirurgicale (qui relevait, elle, du chirurgien), et celle des sages-femmes.L'essor de la science, associé peut-être à un certain mépris, voyait dans la pratique ancestrale et prétendument folklorique des sages-femmes un art moins efficace et moins sûr. Au XIXe siècle, en Angleterre, la plupart des naissances étaient assistées par un chirurgien.
Depuis 1982, en France, la profession s’est ouverte aux hommes sages-femmes. Les termes de « maïeuticien » et d'« accoucheur » figurent également dans le dictionnaire de l'Académie Française.
Il s'agit d'une profession médicale à compétence définie.

Dans sage-femme, le mot sage est dérivé de sapiens (la connaissance, l'expérience, sources de sagesse) et le mot femme fait référence à la femme qui a pour métier - du fait de son expérience et donc de ses connaissances - d'accoucher les autres.  (sources : Wikipédia)

 

.

sages-femmes

Une partie de l'équipe de sages-femmes de Parly 2

Numéro de téléphone direct vers la salle de travail :    01 39 63 71 01

 

le saviez-vous ? Les acadiens de Louisiane utilisent le terme de « chaste-femme »