Tabac

1



30 % des femmes fumeuses continuent à fumer pendant la grossesse

Ce n’est pas tant la nicotine qui représente le plus gros danger, mais le monoxyde de carbone que vous absorbez ! Celui-ci passe dans le sang et atteint le bébé

tabac

Même si il y a une contre-indication à la nicotine pour le bébé, une méthode de substitution comme le timbre est préférable à la fumée de cigarette, qui contient des centaines d’autres substances toxiques


Possibiliter de se rendre à des

ATELIERS DE SEVRAGE TABAGIQUE

111

Plus de 4000 substances ont été identifiées. Dans la phase gazeuse, il y a 10 à 15 % de gaz carbonique, 3 à 6 % de monoxyde de carbone, 0,1 à 0,2% d’acide cyanhydrique et des composés organiques volatils (1 à 3 %) tels que des aldéhydes, cétones et hydrocarbures. Dans la phase solide, il y a des substances cancérigèneséléments radioactifs), des irritants (acroléines), des métaux (nickel, cadmium), des radicaux libres (quinones, hydroquinones, époxides, CO, composés péroxydes), et la nicotine. Les principaux constituants du tabac passent la barrière placentaire et peuvent atteindre le fœtus. (hydrocarbures polyaromatiques, dérivés nitrés, aldéhydes, nitrosamines, cétones, benzène,

1) Le tabac augmente la fréquence d’un grand nombre de pathologies de la GROSSESSE.

  • Augmentation du risque de Grossesse extra-utérine

Si 20 cigarettes par jour : risque X 3

  • Augmentation du risque de Fausse-Couche

Si 20 cigarettes par jour : le taux passe de 10 à 20% en moyenne

  • Augmentation du risque de métrorragies

Le risque relatif d’hématome rétroplacentaire est multiplié par 1,5.

Le risque d’insertion basse du placenta est multiplié par 2 à 3. Le placenta chez les fumeuses a une surface plus grande.

  • Augmentation du risque d'accouchement prématuré

En particulier du fait d’une rupture prématurée des membranes. La rupture prématurée des membranes avant un terme de 34 semaines serait trois fois plus fréquente chez la femme fumeuse.

Il est important de signaler que cette majoration du risque disparaît si la femme arrête de fumer avant la conception et diminue nettement si l’arrêt de l’intoxication tabagique survient dans le premier trimestre de la grossesse.

Les chorio-amniotites (infections ) sont plus fréquentes chez les mères fumeuses

  • Autres :

Augmentation des pathologies buccodentaires, du risque de vergetures, d’anomalies de cicatrisation après césarienne

2) Le tabac augmente la fréquence d’un grand nombre de pathologies chez le FOETUS.

  • Augmentation du risque de RETARD DE CROISSANCE INTRA-UTERIN
Relation dose effet : 1 cigarette/j entraîne une diminution 10 à 20 g sur le poids final
Tabagisme passif : diminution 100 g sur le poids final
Moins de 5 cigarettes /j : diminution d’environ 100 g sur le poids final
Plus de 20 cigarettes /j : diminution de 458 g
Consommation de tabac : diminution en moyenne 150 à 300 g sur le poids final
  • Augmentation du risque de mort foetal intra utérin (MFIU)

11% des MFIU seraient causées par le tabac

3) Après la naissance :

  • Augmentation du risque de mort subite du nourrissonLes risques de mort subite sont multipliés :

    par 4 si la mère a fumé pendant la grossesse
    par 3,4 si la mère fume 20 cigarettes par jour après l'accouchement et si le père ne fume pas
    par 7,4 si les deux parents fument plus de 20 cigarettes par jour
  • Les enfants présentent également des risques d'infections respiratoires et ORL et des risque d'asthme plus élevés.