Grippe porcine A H1N1: les femmes enceintes ont un risque accru de complications.

Avertissement: Les informations qui suivent  sont fournies à titre indicatif seulement. Comme elles sont susceptibles d’être mises à jour fréquemment veuillez consulter les sites de références de votre pays ou du CDC.

Selon les Centers for Diseases Control (CDC), le nouveau virus de la grippe porcine A H1N1 fait courir un risque accru de complications aux femmes enceintes. Des complications ont été rapportées commes des avortements spontanés et des cas de  prématurité,  particulièrement chez les femmes qui ont souffert de pneumonie. Bien que les données de surveillance ne permettent pas de tirer des conclusions, l’expérience des dernières saisons de grippe saisonnière et les dernières pandémies de grippe ont montré que les femmes enceintes sont plus à risque de morbidité et de mortalité.

Les CDC recommandent de traiter avec de l’oseltamivir (Tamiflu) les femmes enceintes qui sont des cas confirmés, des cas probables ou encore des cas suspects de grippe porcine A H1N1. Les experts pensent que le  très faible risque relié à la prise de médicament antiviral comme un inhibiteur de la neuraminidase pendant la grossesse est largement compensé par les avantages d’être protégée de cette infection. Bien que la zanamivir puisse être utilisé pendant la grossesse, l’oseltamivir est recommandé car son absorption systémique pourrait théoriquement diminuer la charge virale en dehors du système respiratoire comme par exemple dans le placenta. Bien que le traitement doive être initié le plus tôt possible après le début des symptômes, idéalement dans les 48 heures, pour les femmes enceintes hospitalisées le traitement serait recommandé même s’il est débuté après 48 heures. Pour être plus efficace, le traitement devrait être initié avant que les cellules de l’épithélium respiratoires ne soient détruites par le virus de la grippe porcine A H1N1. Il est aussi important de traiter la fièvre avec de l’acétaminophène, car on sait qu’une température corporelle élevée est associée à des complications foetales et néonatales.

Les cliniques médicales, les urgences et les cliniques de suivi de grossesse doivent être particulièrement vigilantes aux patients qui présentent des symptômes d’allure grippale. On doit aussi porter une attention spéciale lors qu’un cas suspect de grippe porcine A H1N1 est diagnostiqué et penser à vérifier si par exemple la mère d’un enfant atteint de la grippe est  enceinte.

Les femmes enceintes qui sont en contact avec un cas suspect, probable ou confirmé de grippe A H1N1 devraient recevoir une chimioprophylaxie de 10 jours.